Cellulite

Les informations sur l'hépatite C peuvent intéresser vos ami(e)s

Partagez le site pour qu'eux aussi puissent en profiter !

(7 votes, moyenne 4.43 sur 5)
HEPATITE C - Définition, Vaccin, Symptômes, Contagion, Causes. Aigue, chronique, risques, charge virale. Complications, diagnostic, traitement, analyse sang, prévention. Précautions, transmission, guérison, génotype, incubation, dépistage, salive - FORUM4.43 sur 50 basé sur 7 votants.


HEPATITE C

Transmission, Guérison, Dépistage, Complications, Charge virale
Hépatite, Aiguë, Chronique, Vaccin, Salive, Incubation, Guérison, Génotype

 

 

Définition de l’hépatite C

L’hépatite C est une infection causée par un virus qui s’attaque au foie et entraîne une inflammation. La plupart des personnes infectées par le virus de l'hépatite C, appelé VHC, ne présentent aucun symptôme. En fait, la plupart des gens ne savent pas qu'ils ont une infection de l'hépatite C jusqu'à ce que des dommages au foie se présentent, des décennies plus tard, au cours de tests médicaux courants.

Le virus de l’hépatite C est généralement considéré comme étant parmi les virus les plus graves. L'hépatite C est transmise par contact avec du sang contaminé, le plus souvent pendant le partage de seringues lors d’injection de drogues.

Symptômes de l’hépatite C

Généralement, l’hépatite C ne produit aucun signe ou symptôme au cours de ses premiers stades. Lorsque les signes et symptômes se présentent, ils sont généralement bénins et grippaux et peuvent inclure :

  • De la fatigue
  • De la fièvre
  • Des nausées
  • Des pertes d’appétit
  • Des douleurs musculaires
  • Des douleurs articulaires
  • Une sensibilité au niveau de la partie où se trouve le foie

Causes de l’hépatite C

L’hépatite C est causée par le virus de l’hépatite C (VHC). Le VHC se transmet lorsqu’on est en contact avec du sang contaminé.

Exemples de contaminations du VHC :

  • Les transfusions sanguines et les transplantations d’organes avant 1992 : À partir de 1992, les dépistages sanguins ont été améliorés. Avant cette année, il était fortement possible de contracter l’hépatite C sans le savoir, par le biais d’une transfusion sanguine ou d'une transplantation d’organe.
  • Le partage de seringues : Le VHC peut aussi se propager par l’intermédiaire de seringues partagées lors d’injections de substances stupéfiantes.
  • L’accouchement : Un petit nombre de bébés nés de mères atteintes d’hépatite C contractent le virus pendant l’accouchement.
  • Rapports sexuels : Dans de rares cas, le VHC peut être transmis sexuellement.

Facteurs de risque de l'hépatite C

Vos chances de contracter l’hépatite C augmentent si :

  • Vous travaillez dans le domaine de la santé et que vous êtes régulièrement exposé à du sang humain contaminé.
  • Vous vous êtes déjà injecté de la drogue
  • Vous avez le VIH
  • Vous avez reçu un piercing ou un tatouage dans un environnement malsain ou dans un endroit qui utilise des équipements non stérilisés
  • Vous avez reçu une transplantation d’organe ou une transfusion sanguine avant 1992
  • Vous avez reçu des concentrés de facteur de coagulation avant 1987
  • Vous avez reçu des traitements d’hémodialyse pendant une longue période
  • Vous êtes né(e) d’une femme atteinte d’hépatite C

 

Complications liées à l’hépatite C

Une infection prolongée de l’hépatite C peut entraîner des complications importantes, telles que :

  • La cicatrisation des tissus du foie (cirrhose) : Après 20 à 30 ans d’infection à l’hépatite C, une cirrhose peut survenir. Quand la cirrhose survient, il devient alors difficile pour le foie de bien fonctionner.
  • Le cancer du foie : Un petit nombre de personnes atteintes d’hépatite C peut développer un cancer du foie.
  • Une insuffisance hépatique : Un foie gravement endommagé par le virus de l’hépatite C peut subir une insuffisance hépatique et ainsi ne plus fonctionner.

Prise de rendez-vous avec le médecin

Si vous constatez des signes et des symptômes d’hépatite C, n’hésitez pas à prendre rendez-vous avec votre médecin personnel ou avec un omnipraticien. Une fois que vous avez été diagnostiqué avec l’hépatite C, votre médecin peut vous recommander de consulter un spécialiste. Ces spécialistes peuvent être :

  • Des médecins qui se sont spécialisés dans les maladies infectieuses
  • Des médecins qui se sont spécialisés dans les maladies du foie (hépatologues)

Analyse et diagnostic de l'hépatite C

Dépistage de l’hépatite C

Le dépistage de l’hépatite C chronique chez les personnes qui présentent un risque élevé d’entrer en contact avec le virus pourrait aider les médecins à commencer un  traitement ou de recommander un changement de style de vie qui pourrait ralentir les dommages au foie. Ceci est recommandé, car l’hépatite C commence souvent à endommager le foie avant qu’il présente des signes et symptômes externes.

Les personnes concernées par un dépistage de l’hépatite C sont :

  • Les personnes qui consomment des substances stupéfiantes par injection intraveineuse
  • Les personnes qui constatent des signes inhabituels et inexpliqués d’un mauvais fonctionnement du foie
  • Les bébés qui sont nés d’une mère porteuse du virus de l’hépatite C
  • Les travailleurs de la santé, les secouristes ainsi que les personnes qui sont en contact direct avec du sang humain sur leur lieu de travail
  • Les personnes atteintes d'hémophilie qui ont été traitées avec des facteurs de coagulation avant 1987
  • Les personnes qui ont subi des traitements d'hémodialyse à long terme
  • Les gens qui ont reçu des transfusions sanguines ou des greffes d'organes avant 1992
  • Les partenaires sexuels de toute personne diagnostiquée avec l'hépatite C

Analyse de sang pour diagnostiquer l’hépatite C

Des analyses de sang peuvent aider à :

  • Déterminer si vous avez l’hépatite C
  • Mesurer la quantité de virus de l’hépatite C dans le sang (charge virale)
  • Evaluer la composition génétique du virus (génotypage), qui aide à déterminer les options de traitement

Analyse d’échantillons de tissu hépatique

Votre médecin peut également recommander une procédure de prélèvement d’un petit échantillon de tissu hépatique pour des analyses en laboratoire. Une biopsie du foie peut aider à déterminer la gravité de la maladie et orienter les décisions thérapeutiques. Au cours d'une biopsie du foie, votre médecin insère une aiguille fine à travers la peau jusque dans le foie pour extraire un échantillon de tissu.

 

 

Traitements et médicaments pour l'hépatite C

Le diagnostic d'une hépatite C ne signifie pas nécessairement que la personne  a besoin de traitement. Si vous n’avez que des anomalies légères du foie, vous n’avez pas besoin de traitement, car les risques de troubles hépatiques futurs sont très faibles. Votre médecin peut cependant recommander des analyses de sang de suivi afin de surveiller vos problèmes de foie.

Hépatite C et médicaments antiviraux

L'hépatite C est traitée avec des médicaments antiviraux destinés à éliminer le virus de votre corps. Votre médecin peut recommander une combinaison de médicaments à prendre pendant plusieurs semaines. Une fois que vous avez terminé votre traitement, votre médecin refera une analyse de sang pour vérifier si le virus de l’hépatite C est encore présent. Si l'hépatite C est encore présente, votre médecin peut recommander une deuxième série de traitement.

Les médicaments antiviraux peuvent causer des signes de dépression ainsi qu’un état grippal, mais aussi des symptômes comme la fatigue, la fièvre et des maux de tête. Dans certains cas, les effets indésirables peuvent être suffisamment graves pour que le traitement puisse être retardé ou arrêté.

La greffe de foie

Si votre foie a été gravement endommagé, une greffe du foie peut être une option. Lors d'une greffe du foie, le chirurgien enlève le foie endommagé et le remplace par un foie sain. Les foies transplantés proviennent pour la plupart de donneurs décédés, mais un petit nombre proviennent de donneurs vivants qui donnent alors une partie de leur foie.

Pour les personnes souffrant d'hépatite C chronique, une greffe du foie n'est pas un remède. Généralement, le traitement par médicaments antiviraux se poursuit après une greffe du foie, sinon l'hépatite C risque d’infecter le nouvel organe.

Vaccination pour se protéger contre d'autres formes d'hépatite virale

Votre médecin vous recommandera de vous vacciner contre les virus de l'hépatite A et de l'hépatite B. Ce sont des virus distincts qui peuvent également causer des dommages au foie et compliquer ainsi le traitement de l'hépatite C.

Remèdes et mode de vie à adopter avec l’hépatite C

Si vous été diagnostiqué porteur du virus de l'hépatite C, votre médecin vous recommandera probablement certains changements de mode de vie. Ces mesures vous aideront à rester le plus longtemps en bonne santé, mais aussi à protéger la santé des autres.

  • Arrêtez de boire de l’alcool : L’alcool accélère la progression des maladies hépatiques.
  • Évitez les médicaments qui peuvent causer des dommages au foie : Passez en revue tous vos médicaments avec votre médecin, y compris les médicaments en vente libre que vous prenez. Votre médecin peut vous recommander d'en éviter certains.
  • Restez en bonne santé : Adoptez une bonne hygiène de vie qui vous aide à améliorer votre santé globale. Choisissez par exemple une alimentation riche en fruits et légumes. Essayez également de faire le plus d’exercices physiques dans la semaine. Dormez suffisamment pour que votre corps puisse avoir le repos qu’il mérite.
  • Essayez de protéger votre entourage afin qu’il ne puisse pas entrer en contact direct avec votre sang : Couvrez vos éventuelles blessures et ne partagez pas vos rasoirs ou vos brosses à dents. Ne faites pas de dons de sang, d’organes ou de sperme, et informez les personnels de santé que vous avez l’hépatite C.

Médecine alternative

Aucune médecine complémentaire ou alternative ne s’est avérée utile dans la prévention ou le traitement de l’hépatite C chronique.

 

Seul le chardon-Marie continue d’attirer l’attention grâce à ses vertus très bénéfiques pour le foie. Les partisans du chardon-Marie recommandent en effet la plante pour traiter la jaunisse ainsi que d’autres troubles du foie. Aujourd’hui, les gens prennent le chardon-Marie en capsules, en extrait ou en infusion.

Des recherches scientifiques sur les présumées propriétés guérisseuses du chardon-Marie ont conclu à des résultats mitigés. Mais beaucoup d’études ont été mal conçues, ce qui a rendu difficiles les conclusions quant à son utilité.

Si vous êtes intéressé(e) par une éventuelle utilisation du chardon-Marie, veuillez d’abord parler des risques et des avantages avec votre médecin.

Prévention contre l’hépatite C

Vous pouvez vous protéger contre l’hépatite C en prenant les précautions suivantes :

  • Arrêtez la consommation de substances stupéfiantes : Si vous prenez de la drogue, demandez de l’aide. Si vous ne pouvez pas arrêter, ne partagez jamais vos seringues ou autres accessoires d’injection.
  • Soyez prudent concernant les piercings et les tatouages : Si vous choisissez de faire un piercing ou un tatouage, allez dans un magasin de bonne réputation. Posez des questions à l'avance sur la façon dont le matériel est nettoyé. Assurez-vous que les employés utilisent bien des seringues stériles. Si le personnel ne saura pas répondre à vos questions, allez à un autre magasin.
  • Pratiquez une vie sexuelle sans risques si vous choisissez d’avoir des relations sexuelles : Ne vous engagez pas dans des rapports non protégés avec des partenaires multiples ou avec un partenaire dont l'état de santé est incertain. La transmission du virus de l’hépatite C par voie sexuelle entre les couples monogames peut se produire, mais le risque est très faible.

 

Les informations données sur ce site ne sauraient engager l’auteur et ne sont données qu’à titre informatif. Aussi, consultez un professionnel de la santé pour toute question concernant l'hépatite C.

 

Forum et témoignages

Votre expérience sur l'hépatite C peut être intéressante pour les autres. Pensez-y !

Nous vous proposons de laisser vos commentaires dans le forum ci-dessous.

Cette page vous a interessé ? Vous pouvez la partager grâce aux boutons ci-dessous.

 

Commentaires  

 
0 #10 christsyd 30-09-2013 09:50
vraiment cete maladie me fait tres peur et j'ai un parent qui en souffre :sad:
Citer
 
 
+1 #9 Loane456 21-03-2013 15:22
Existe-t-il des procédés pour s'assurer que le sang avec lequel on va être transfusé n'est pas contaminé?
Citer
 
 
+1 #8 Maïwenn09 28-02-2013 14:49
Citation en provenance du commentaire précédent de Carl:
Mais peut-on se faire vacciner à l'âge adulte?

J'ai été vacciné contre l'hépatite B en 1996, étant adulte, mais l'hépatite C j'en sais rien!
Citer
 
 
+1 #7 Carl 26-02-2013 15:18
Mais peut-on se faire vacciner à l'âge adulte?
Citer
 
 
+4 #6 Vérazzia 22-02-2013 13:37
L emieux serait de vraiment aller voir un toubib d'urgence! :-?
Citer
 
 
+2 #5 Jonjon44 19-02-2013 16:05
Citation en provenance du commentaire précédent de José:
Si l'on a attrapé l'hépatite C par le biais d'un tatouage, est-ce que ce dernier constitue encore un porteur de germes et devrait donc être enlevé ou désinfecté?

Je me suis fait tatouer dans un endroit pas net il y a dix jours et depuis quelques temps, je me sens assez bizarre:sensati on de chaleur, envies de vomir,etc. alors que je ne suis pas de nature à être fragile. Devrai-je m'inquiéter?
Citer
 
 
+1 #4 José 14-02-2013 13:01
Si l'on a attrapé l'hépatite C par le biais d'un tatouage, est-ce que ce dernier constitue encore un porteur de germes et devrait donc être enlevé ou désinfecté?
Citer
 
 
+1 #3 Daniel66 07-02-2013 12:32
Même si les signes n'apparaissent que des décennies plus tard, y-a-t-il des examens médicaux de routine pour déceller une éventuelle atteinte?
Citer
 
 
+2 #2 Frida 07-02-2013 12:30
Est-ce que l'hépatite C peut être considérée comme une maladie nausocaumiale?
Citer
 
 
+1 #1 laura 24-01-2013 18:04
mais c'est terrible ça,de ne même pas reconnaître les symptômes? il n'y a pas quelqu'un qui aurait une idée pour en avoir le coeur net?dites le moi vite,vite :cry: :sad:
Citer
 

Ajouter un Commentaire


Code de sécurité
Rafraîchir